Promotions

  • Neo GH+ 1 kg
    Neo GH+ 1 kg

    Neo GH+ augmente la dureté totale de...

    10,20 € -40% 17,00 €

Conseils à propos du Bonsai

 

Quel type de bonsai choisir, intérieur ou extèrieur ?

Lorsque vous desirez acquérir un bonsai, bien souvent deux choix se présentent à vous : le bonsai d'intérieur ou le bonsai d'extérieur. Pour vous aider dans votre choix et votre direction, il est important de préciser que les bonsai sont des arbres comme ceux de la nature et donc toutes les espèces sont censées être maintenues à l'extérieur. La différence se fait essentiellement au niveau du climat et de la position géographique d'où l'espèce provient. Les bonsai dit "d'extérieur" concernent les arbres des pays tempérés qui poussent entre le 35ème et le 55ème parallèle nord et sud de notre hémisphère. Les zones sont l'Europe, le Japon, l'Australie septentrionale, l'extrême sud de l'Afrique, une partie des Etats Unis et du Canada. Autrement dit, ce sont des arbres qui peuvent supporter les climats de nos régions avec notamment des hivers où les températures sont froides voir en dessous de 0°. Les bonsai dit "d'intérieur" sont classés en deux catégories, les tropicaux qui sont cultivés et habitués à une température plutôt élevée et constante la majeure partie de l'année, entre 15 et 28 degrés, et les subtropicaux qui proviennent de climats où la température descend sensiblement en hiver mais généralement pas en dessous de 8° à 10°. Cela revient donc à dire que les arbres tropicaux et subtropicaux nécessitent d'être maintenus à des températures qui ne correspondent pas toute l'année à notre type de climat. De ce fait lorsque les températures extérieures de chez nous ne sont plus favorables à ce type d'arbre et lorsqu'elles descendent sous les 10 à 15 degrés, il faut alors rentrer les arbres en intérieur d'où l'appellation "bonsai d'intérieur". Une fois en intérieur, certaines conditions de cultures devront être respectées : la température comme nous l'avons dit en fonction d'une provenance tropicale ou subtropicale, la luminosité qui est un des facteurs très important mais bien souvent compliqué, dans l'idéal les arbres devraient être dans une serre ou une véranda aux températures régulées selon les besoins mais très peu de personnes disposent de tels moyens, le plus souvent donc les arbres seront placés derrière une fenêtre ou une baie vitrée, à noter qu'il existe aussi des lampes horticoles très éfficaces qui pourront être utilisées pour les pièces trop sombre. Enfin le taux d'hygrométrie qui n'est pas à négliger, et là aussi ce n'est pas toujours évident du fait que l'hiver nous chauffons les pièces à l'aide de chauffage ou cheminée et l'air intérieur y est trés vite asséché, pour corriger la situation un humidificateur pourra être un bon investissement. Pour résumer, les bonsai dit "d'intérieur" seront donc un peu plus contraignant à maintenir que les bonsai d'extérieur.

 

Quand arroser mon bonsai ?

L'arrosage est le facteur le plus important dans la réussite de la culture du bonsai. Un arrosage inadapté pourra conduire à la mort de votre arbre. Plusieurs paramètres entre en jeux : la région et son climat, l'espèce de l'arbre, le type de substrat, la saison. Contrairement à un arbre planté dans la nature où les racines peuvent puisser l'eau en profondeur, le système racinaire du bonsai se dessèche plus vite du fait de la faible profondeur des pots utilisés. En règle générale, arrosez quand le sol commence à s'assécher. Veillez à ne pas surarroser car un excés d'eau n'est pas favorable au bonsai et ne laisser jamais les racines baigner dans l'eau au risque qu'elles pourrissent. En hiver durant la période de dormance, les bonsai exposés en extérieur ne demandent que très peu d'eau, ceux qui sont maintenus en serre froide devront être controler plus souvent pour éviter le dessèchement du susbtrat. Pour les bonsai d'intérieur la croissance est moins importante qu'en été mais elle continue, il faudra donc continuer d'arroser soigneusement, une bonne humidité ambiante est nécessaire.

Pour arroser, utiliser un arrosoir adapté, avec une pomme permettant de créer une pluie fine. Lorsque le substrat à sécher utiliser d'abord un pulvérisateur pour mouiller la surface du sol avant d'utiliser l'arrosoir. attendez que le substrat soit bien humidifié puis arroser copieusement jusqu'à ce que l'eau s'écoule par les trous de drainage. Il est conseillé d'arroser plutôt en matinée, quand le soleil commence à chauffer, l'humidité est ainsi absorbée avant la nuit. En été et pendant les période trés chaude, le substrat peut s'assécher complètement en quelques heures, il sera alors nécessaire d'arroser à nouveau si besoin est. N'arrosez pas le feuillage en plein soleil, au risque d'occasionner des brulures sur les feuilles.


Où dois je placer mon bonsai ?

La situation de l'emplacement du bonsai devra lui apporter les meilleures conditions de croissance, cela en fonction de l'ensoleillement, du climat de la région, et du taux d'humidité. L'emplacement pourra aussi tenir compte de l'aspect visuel afin de profiter au mieux de votre bonsai et l'accès devra être le mieux situé afin de pouvoir vous occuper facilement de votre arbre. Les arbres d'extérieur devront rester toute l'année dehors, été comme hiver pour suivre le rythme des saisons. En été certaines espèces devront être protéger des rayonnements direct du soleil, l'utilisation de toile d'ombrage est une bonne solution. En hiver lors des fortes périodes de gel, certains arbres devront être abrités, par exemple en serre froide, ou dans une pièce non chauffée sans négliger la luminosité qu'il faut absolument conserver, d'autres méthodes existent pour protéger le système racinaire comme par exemple en enterrant le pot dans le jardin et en le recouvrant de feuilles ou d'aiguilles de pin, ou encore utiliser des matériaux isolants comme le polystyrene ou le plastique à bulles. Dans tous les cas il ne faut surtout pas rentrer vos arbres d'extèrieur dans une pièce chauffé, cela aurait pour effet de stopper la dormance et pourrait provoquer un départ prématuré de la croissance. Pour les bonsai dit "d'intérieur" qui sont en fait des arbres en provenance de régions tropicales ou subtropicales. Il faut savoir que ce sont des arbres comme les autres, ils poussent dans la nature et en extérieur dans leurs pays d'origine, la différence étant le type de climat où ils sont cultivés et où il ne fait jamais froid comparé à nos régions tempérées ou les pays à latitude plus froide. Ces types d'arbres ne supportent donc pas les températures froides et inférieures à 0° d'où l'importance de les rentrer en intérieur pendant les mois froids. Si dans nos intérieurs nous pouvons ajuster les températures facilement, il n'en est pas de même pour le taux d'humidité et de luminosité qui sont des facteurs très important pour maintenir correctement ce type de bonsai, cela rendant la tache de maintenance un peu plus compliqué que pour des bonsai extérieurs. L'idéal sera donc de placer ce type d'arbre dans un endroit le plus lumineux possible, a proximité d'une fenêtre ou baie vitrée est le mieux. Des lampes horticoles peuvent améliorer les conditions de luminosité dans certains cas. Si l'atmosphère de votre habitation est très sèche notamment à cause du chauffage, l'achat d'un humidificateur pourrait s'avérer être un bon investissement afin de stabiliser le taux d'hygrométrie. Dès que les températures extèrieures ne descendent plus sous les 10° la nuit,  il sera bénéfique de cultiver les bonsai "d'intérieur" en extérieur. Certaines espèces demandes des hivers frais, d'autres des hivers plus chaud, pensez à vérifier selon vos espèces.


Le rempotage est il important ?

le rempotage est très important et Il est une opération essentiel dans la culture du bonsai. Dans la nature les arbres en pleine terre ont des systèmes racinaires qui poussent librement, sans limite de "place". Pour le bonsai c'est la même chose, l'arbre même s'il est en pot est vivant est donc il continu de pousser, la différence étant que le pot va limiter la "place" pour les racines. Lorsque que l'on regarde son bonsai, on peut voir la masse foliaire qui est visible extèrieurement par les feuilles et il y a les racines qui elles ne sont pas visibles mais continuent de pousser dans le substrat. Après une période de croissance de un à cinq ans, selon l'espèce, l'age et la taille de l'arbre et les conditions de cultures, les racines vont occuper une grande partie du pot et l'arbre va se retrouver trop à l'étroit. Le rempotage va donc permettre de rééquilibrer la pain racinaire dans son conteneur en taillant les racines et en renouvelant le substrat. La taille des racines n'a pas pour effet de nanifier l'arbre comme certaines personnes le pense. Elle va permettre à l'arbre de mieux se développer grâce aux nouvelles racines et radicelles qui vont améliorer et augmenter les capacités d'absorption de l'humidité et des éléments nutritifs.


A quelle fréquence et à quelle période faut il rempoter un bonsai ?

En régle générale pour les arbres caducs de nos régions tempérées, le rempotage se fait tous les deux ans, biensur il faut tenir compte de la vigueur de l'arbre, de la taille du conteneur et aussi de l'age de l'arbre, un arbre jeune pourra être rempoté au bout d'une année pour densifier les racines et les rapprocher du tronc. Un arbre plus agé pourra attendre 2 à 3 ans. Les conifères ont généralement une croissance plus lente que les feuillus, leur fréquence de rempotage sera plutôt entre 3 et 5 ans.

Concernant la période pour le rempotage, l'idéal pour les feuillus sera à la fin de l'hiver ou au début du printemps quand la terre se réchauffe et juste avant l'éclatement des bourgeons.  Généralement entre les mois de mars et avril mais biensur il faut tenir compte du climat et de la région où l'on se trouve, chaque année est différente, l'hiver peut être plus long que l'année précédente ou moins long, les périodes de gel sont à exclure après un rempotage. Entre le nord et le sud il pourra y avoir quelques semaines de décalage, il faut surtout observer vos arbres et leur comportement à se "reveiller" de leur période de dormance. Pour les pins le rempotage peut se faire aussi au printemps quand les bourgeons grossissent mais avant qu'ils ne se transforment en chandelles, Ils peuvent aussi être rempotés à l'automne vers septembre à octobre mais dans ce cas il faudra prévoir de protéger l'arbre du gel en hiver. Pour les bonsai tropicaux et subtropicaux,  la période idéal pour le rempotage sera vers mai-juin quand l'arbre aura pris plus de vigueur.

Lors du rempotage veillez toujours a ce que les racines ne séchent pas, prévoyez un pulvérisateur lors de cette opération afin de pouvoir les humidifier. Pour les pins soyez moins dragstique sur la taille des racines, ils sont plus sensibles que les espèces feuillus, penser aussi à laisser une partie du substrat contrairement aux autres espèces où toutes les racines peuvent être mises a nue.


Mon bonsai perd ses feuilles, elles jaunissent ou brunissent.

 Lorsque les feuilles de votre bonsai jaunissent ou deviennent marron et commence à tomber, plusieurs explications sont possibles :

 - premièrement s'agit il d'un arbre caduc ? si oui et que c'est la saison automnale alors le phénomène est tout a fait normal, votre bonsai va perdre ses feuilles comme ses grands frères qui sont en pleine nature. elles repousseront au printemps prochain.

 - l'arbre peut aussi tout simplement renouveler les feuilles plus anciennes, dans ce cas ce n'est pas la totalité des feuilles qui tombent et ce n'est pas grave, c'est un phénomène naturel.

 - pour les bonsai d'intérieur, la période hivernale où le cycle d'ensoleillement est raccourci peut aussi entrainer la chute des feuilles, ne vous inquiétez pas, l'arbre fera de nouveaux bourgeons qui laisseront place aux nouvelles feuilles quelques semaines plus tard.

 - l'arbre peut subir un stress suite à un changement de place ou lorsqu'il arrive chez vous et que les conditions ne sont plus les même que celles où il était. dans ce cas trouver lui un endroit le plus lumineux possible et laisser lui le temps de s'acclimater. Ne mettez pas d'engrais.

 - il peut s'agir d'un arrosage inadapté : feuilles jaunes = manque d'eau, feuilles marron ou brunatre = excés d'eau.

 - Un substrat mal adapté, trop dense, trop compact peu aussi en être la cause.

 - Un manque de luminosité.


Le substrat, c'est quoi ?

Le substrat est les support de culture dans lequel vous allez cultiver votre bonsai. Il est un élément majeur dans la culture du bonsai et contrairement à ce que l'on pourrait penser, le substrat utilisé pour nos arbres en pot ne sera pas du tout le même que celui de nos jardin, ou des terres dans lesquelles poussent les arbres dans notre environnement. Le substrat devra être drainant pour éviter que l'eau ne stagne dans le pot et éviter ainsi la pourriture des racines, il permettra aussi une bonne aération pour permettre aux racines de respirer, Il sera retenteur en eau et éléments nutritifs qu'on lui apporte, Il devra être adapté en fonction de l'espèce de l'arbre, de son age et de ses besoins, il sera différent en fonction du type de culture, des régions et climats de chacun. Autre point important qu'il faut savoir, le substrat n'apporte pas ou trés peu d'éléments nutritifs lorsqu'il est utilisé dans de faibles volumes comme les pots à bonsai, dans la nature le renouvellement en apports se fait naturellement grace aux décompositions et transformations biologiques naturelles, cela en résulte que pour maintenir et "nourrir" nos bonsai, il faudra leur fournir des engrais et éléments nutritifs.

Plusieurs types de substrats pourront être utilisés :

L'akadama qui  est le plus connu et certainement le plus utilisé. il s'agit d'une terre argileuse japonaise qui est séchée puis concassée en grains de différentes granulométries. il dispose d'une trés bonne rétention en eau et éléments nutritifs, il est trés drainant. Une particularité de l'akadama est sa couleur qui une fois mouillée devient foncée et lorsqu'elle séche redevient clair, permettant ainsi de savoir plus ou moins quand il faut arroser.

La Kanuma, d'origine japonaise est une terre acide utilisée pour les cultures acidophiles comme les azalées, rhododendrons. ces qualités sont proche de celles de l'akadama. Sa couleur est beige quand elle est séche puis jaunatre une fois mouillée.

Le Kiryu, d'origine japonaise est un sable de rivière aux qualités trés drainantes, ne retient pas l'eau.

La pouzzolane est une roche dure trés drainante d'origine volcanique, poreuse et neutre, elle absorbe bien l'eau mais se déssèche assez vite. elle contient certains oligo éléments.

La pumice ou pierre ponce, d'origine volcanique est une roche légère et neutre qui se présente sous forme de grains de couleur blanc cassé, grisatre. elle est stable et peu friable dans le temps avec un pouvoir de rétention supérieur à celui de la pouzzolane. En utilisation pure ou mélangé la pumice est un substrat trés utilisé pour le bonsai.

La terre de Keto, d'origine japonaise est une terre argileuse collante et maléable qui provient des rizières. De couleur noire elle est surtout utilisée pour réaliser les bordures lors des réalisations sur lauzes ou sur roches.

Le sable, a condition qu'il soit de rivière et non de maçonnerie ou de plage, sera surtout utilisé pour augmenter le pouvoir drainant.

La chabasai ou zéolithe est une roche minérale d'origine volcanique au ph neutre, elle ne se délite pas ou très peu dans le temps. Grace à une forte micro porosité, elle dispose d' un fort pouvoir de rétention, tout en gardant une aération maximale, cela permet un développement important du système racinaire. Un avantage de la chabasai est qu'elle dispose de certains éléments bénéfiques comme le calcium,  le potassium, le magnesium et le fer.  La zéolithe est donc un excellent substrat pour la culture du bonsai (sauf pour les plantes acidophiles).

Les écorces de pin composté  peuvent être utilisés en mélange, elle permettent d'aérer le substrat et le développement des mycorhizes.

La sphaigne est un substrat organique qui a une capacité de rétention d'eau jusqu'à 20 fois son poids. Sa durée de vie est de plusieurs années et elle est réutilisable. Ses propriétés lui permettent d'accroitre le développement des racines c'est pourquoi la sphaigne est très utilisée pour le marcottage. Elle peut être ajoutée également dans vos substrat pour bonsai.


Quand dois je tailler mon bonsai ?

Le bonsai est un arbre cultivé dans un pot, qui naturellement s'il est bien soigné va continuer de pousser tout au long de sa vie. Pour conserver la forme de l'arbre est une belle apparence esthétique, il sera donc nécessaire de tailler les branches.

On distingue deux formes de tailles :

La taille de structure qui consiste comme son nom l'indique à structurer l'arbre, lui donner la forme et l'aspect désiré. Cette taille portera essentiellement sur le choix des branches à couper ou à laisser permettant ainsi à l'arbre de révéler toute sa splendeur. Le choix n'est pas toujours évident et il ne faut pas hésiter à prendre du recul, à imaginer l'arbre dans le futur. La meilleur période pour réaliser cette opération est pendant la période hivernal lorsque les arbres sont au repos. Il est important d'utiliser des outils prévus spécialement pour ce genre de travail, la pince concave est idéale, elle permet d'effectuer une coupe de façon à ce que l'arbre puisse cicratiser plus facilement. Après la coupe il faut également protéger la plaie en utilisant un mastic spécial qui permettra une cicatrisation plus rapide.

La taille d'entretien  qui consiste à couper les poussent des jeunes branches et jeunes rameaux afin de conserver et affiner la forme et l'aspect général de l'arbre. Cela permettra également de densifier davantage le feuillage de l'arbre. Cette opération est réalisée pendant toute la période de végétation. On laissera pousser des plusieurs paires de feuilles la nouvelle branche puis on rabattera généralement à la deuxième paire de feuilles. On utilisera des ciseaux spécialements adaptés pour le bonsai, de tailles différentes, longs et étroits ils permettent de tailler à l'intérieur de l'arbre trés facilement. La taille d'entretien est indispensable sur un bonsai sinon les branches continueraient de pousser dans tous les sens et rapidement l'arbre ne ressemblerait plus à un bonsai il deviendrait un buisson.